Sports > PROJETS > Conférence académique

"Du corps de LUCY, à l'homme d'aujourd'hui"

Dauphine Sports, par l'intermédiaire d'un de ses professeurs, Paul Deshays, a co-organisé, avec le programme Grands Enjeux Contemporains et le soutien du département LSO, de la Fondation Dauphine et de PSL, une conférence sur le thème "Du corps de LUCY, à l'homme d'aujourd'hui…", le mardi 17 février 2015 de 17h à 19h dans l'amphithéâtre Edgar Faure.

 

Deux invités prestigieux: 

Yves Coppens, le paléontologue à l'origine de la découverte du fossile Lucy, Professeur émérite au Collège de France, 

Georges Vigarello, Professeur des Universités, Historien du Corps, Directeur d’Etudes à l’EHESS, historien du corps et ancien Professeur d'EPS 

 

Ces deux éminents spécialistes nous ont éclairé sur les enseignements que nous pouvons et devons tirer de l'évolution du corps humain à travers les âges.

Les questions traitées par les conférenciers ont abordé les problèmes suivants :

- du corps humain (qu’est-ce que le corps de Lucy peut nous aider à comprendre sur notre évolution et notre propre corps ?

- de l’épistémologie (qu’est-ce qu’une certitude scientifique ?)

- du développement humain (que nous dit l’existence des premiers humains - dans une époque, la nôtre, qui s’interroge  sur l’idée  d’un "développement" durable ?).

 

Dialogue entre un paléontologue et un historien du corps humain

L’homme d’aujourd’hui est immergé dans une actualité économique toujours mouvante, partagé entre l’optimisme de la liberté et la crainte liée à des menaces de tous ordres. En même temps, l’homme moderne est attiré par la compréhension de son passé, que lui ouvre l’historien, et fasciné par ce qu’il peut percevoir de «l’histoire avant l’histoire», à laquelle l’introduit le préhistorien ou le paléontologue.

Lucy se redresse pour faire face à son environnement. Pour la survie de l’espèce, l’organisme pré-humain s’adapte et devient omnivore tout en s’accommodant aux variations climatiques et en pensant des stratégies pour échapper aux menaces. L’homme émerge de cet univers, avec sa conscience, une connaissance de plus en plus affinée et sa liberté de choix. L’humanité développe de concert l’épanouissement de ses possibilités et une capacité « responsable » à donner un sens aux conséquences de ses actes.

Yves Coppens et Georges Vigarello nous ont raconté comment s’est continuée l’histoire de l’humanité, à travers le changement et la progression du corps humain au cours du temps. 

Ils nous ont également parlé de la démarche scientifique car, quelle que soit sa discipline, le savant construit des hypothèses et les valide - ou les invalide - à la fois par l’abstraction et la confrontation physique, personnelle, à un terrain. C’est ainsi que se produit la connaissance, laquelle donne la liberté et doit se transmettre.